Patientes du Centre Eugène Marquis et prothèses mammaires

Une évaluation est en cours, menée par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) sur l’association entre le développement de lymphomes anaplasiques à grandes cellules ou LAGC et la pose d’un certain type de prothèse mammaire (prothèses texturées). Les résultats seront connus en février 2019.

Le Centre Eugène Marquis applique dès à présent les recommandations du 22 novembre 2018 de la société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique.

Il ne pose donc plus de Prothèses macro-texturées type Biocell© de la marque Allergan©

 

Pour les patientes ayant déjà eu une pose de prothèse(s)

Selon les connaissances actuelles, le risque de survenue d’un LAGC est extrêmement faible.

Chez les patientes porteuses d’implants mammaires texturés, il n’y a pas de recommandation de les faire retirer.

Une surveillance annuelle habituelle incluant une échographie suffit, sauf en cas de constatation d’anomalie du sein où une consultation chirurgicale est à prévoir.

Toute patiente qui a le moindre doute ou souhaite un rendez-vous avec un chirurgien sera bien sûr revue. 

Les prises en charge au Centre Eugène Marquis sont susceptibles d’évoluer en fonction des recommandations nationales.

 

En savoir plus :

Sur le site de l’ANSM

Sur le site de la société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique.