L’unité de neuro-oncologie

L’Unité de Neuro-Oncologie a été créée au Centre Eugène Marquis afin d’accompagner les patients porteurs de tumeurs cérébrales, ainsi que leurs proches durant la prise en charge thérapeutique. Elle est constituée de médecins oncologues médicaux, de médecins radiothérapeutes, du cadre du Département de Soins Oncologiques de Support et de l’infirmière référente en neuro-oncologie.

Pour vous accompagner, une première consultation avec l’oncologue ou le radiothérapeute vous est proposée afin de répondre à vos questions et vous expliquer les étapes de prise en charge.

Pour garder un lien avec les soignants du Centre Eugène Marquis et les soignants à domicile (médecin traitant, infirmière libérale, kinésithérapeute, orthophoniste…), un classeur de liaison vous sera donné. Il est important de l’apporter à chaque venue au Centre Eugène Marquis.

 

Consultation d’accompagnement

Si une chimiothérapie est indiquée, une consultation d’accompagnement vous sera proposée avec l’Infirmière de neuro-oncologie pour évaluer vos besoins et vous proposer les aides matérielles et humaines adaptées.

 

Consultation avec un pharmacien

Une consultation avec un de nos pharmaciens sera aussi organisée afin de bien vous réexpliquer les modalités et les effets secondaires des traitements et de s’assurer de l’absence d’interactions entre le traitement anti-cancéreux et votre traitement habituel.

 

Suivi téléphonique

Une fois la chimiothérapie débutée, un suivi téléphonique sera réalisé par l’infirmière référente en neuro-oncologie afin de s’assurer de votre tolérance au traitement et répondre à vos questions. Ce suivi est proposé pendant les 3 premiers mois de traitement.

 

AGAPE, des ateliers pour les proches et les aidants

Des ateliers goûters appelés AGAPE sont proposés, au besoin, aux proches et aux aidants afin de leur donner une certaine confiance et assurance pour pouvoir accompagner au mieux leur proche malade. Ces ateliers collectifs, en présence de 5 à 8 aidants de familles différentes, sont animés par un oncologue en présence d’un soignant (l’infirmière référente en neuro-oncologie ou le cadre du DISSPO).

  • Le 1er atelier permet d’acquérir des connaissances sur la maladie, les symptômes, les traitements et les bons gestes à faire en cas d’urgence. Un classeur est remis aux aidants, afin qu’ils puissent y consigner toutes les informations reçues.
  • Le 2ème atelier décrit les ressources humaines, matérielles et hospitalières sur lesquelles l’aidant peut s’appuyer. Un kinésithérapeute explique quelques gestes ergonomiques utiles pour le domicile.
  • À partir du 3ème  atelier, les aidants se retrouvent pour échanger sur leur vécu, leurs difficultés et leur vie en général. Chaque personne étant unique et singulière, les aidants vivent différemment la maladie de leur proche.

 

Des ateliers d’éducation thérapeutique destinés au patient sont en cours de création.