Parcours Patient – Radiothérapie

  • Scanner de dosimétrie

    Dès que vous avez validé avec le médecin le plan personnalisé de soin, vous passerez un scanner de dosimétrie. Il permet de personnaliser le traitement selon votre anatomie.

    Lors de cette étape, nous déterminons votre position qui sera à conserver tout au long de votre traitement. Parfois, une contention personnalisée sera réalisée, permettant une immobilisation parfaite, afin de réaliser le traitement dans les meilleures conditions de sécurité (matelas, cale, masque, moulage…).

    Dans certains cas, la réalisation du scanner nécessite l’injection d’un produit de contraste. Il s’agit d’une substance qui opacifie certains éléments du corps, pour les rendre visibles durant l’examen.

    Au terme du scanner, des repères à la peau (points de tatouage) pourront être effectués. Des photos de votre positionnement figureront dans votre dossier informatique, de même qu’une photographie d’identité.

    Une IRM (lien page : Imagerie médicale), une Tomographie par émission de positons (TEP) (lien page : Médecine nucléaire) sont parfois demandés, pour définir, au mieux, la zone à traiter.

    Dans le cas d’un traitement par Cyberknife ®(lien page : Cyberknife), vous serez contacté par téléphone environ 48h avant le début des séances de radiothérapie.

  • Consultation

    Nous vous proposerons une consultation d’accompagnement qui est un temps d’écoute à distance de la consultation médicale d’annonce. Un ou une manipulateur(ice) peut vous recevoir en tout début de votre traitement ou à la fin pour répondre à vos interrogations.

    Cette consultation paramédicale d’accompagnement offre un temps au patient pour parler de lui, de sa maladie et de ses préoccupations. Ce temps de partage permet de donner ou de compléter les informations, d’échanger sur les traitements, leurs effets secondaires, voire d’identifier les besoins en soins de support.

    Nous pourrons également vous orienter si besoin vers une équipe de soins de support présente au Centre Eugène Marquis.

  • Dosimétrie

    Les données anatomiques acquises au cours du scanner, jointes aux résultats des examens diagnostiques préalables, vont permettre à l’oncologue radiothérapeute de définir le volume à irradier et de localiser les organes à risque avoisinants qu’il faudra protéger.

    En dosimétrie, les paramètres physiques et techniques de l’irradiation (nature des rayons, énergie, nombre de faisceaux, temps de traitement…) sont déterminés par un dosimétriste ou un physicien. (lien page : Physique médicale)

    Ce plan personnalisé est validé par le radiothérapeute et le physicien médical. Il est transmis à l’appareil sur lequel vous serez traité grâce à un système spécifique sécurisé.

    En général, le délai entre le scanner et le début du traitement est au minimum de 5 jours pour permettre de réaliser l’ensemble des étapes pour personnaliser et optimiser votre plan de traitement et le valider (sauf urgences définies par le radiothérapeute).

  • Contrôle avant le traitement

    Des contrôles qualités sont effectués avant la première séance pour s’assurer que tous les calculs validés soient corrects. On réalise également des images de contrôle pour vérifier la précision de votre positionnement.

  • Le traitement

    Le nombre de séances est très variable (de 1 à une quarantaine), leur durée aussi (de quelques minutes à plus d’une heure). Le nombre et la durée varient selon les cas et ne reflètent aucunement l’importance de votre maladie.

    La radiothérapie est généralement prescrite à raison de 5 séances par semaine (sauf jours fériés et maintenance), sur plusieurs semaines, selon le protocole.

    Les séances de radiothérapie sont réalisées quotidiennement par les manipulateurs. Mais, une consultation médicale vous sera proposée de façon hebdomadaire.

    Pendant les séances vous êtes seul dans la salle de traitement mais les manipulateurs depuis le pupitre de traitement veillent sur vous grâce à des caméras et un système audio vous permettant de communiquer.

    Des contrôles du positionnement sont également réalisés en cours de traitement, de façon régulière.

    Les séances sont totalement indolores et les rayonnements « invisibles », vous ne constaterez aucun changement entre avant et après chaque séance.

    En cours de traitement, certains effets secondaires sont cependant assez courants. N’hésitez pas à les décrire à l’équipe soignante.

  • L'après traitement

    Les séances sont totalement indolores et les rayonnements « invisibles », vous ne constaterez aucun changement entre avant et après chaque séance.

    En cours de traitement, certains effets secondaires sont cependant assez courants. N’hésitez pas à les décrire à l’équipe soignante.