La recherche clinique

La recherche clinique permet aux patients d’accéder à des prises en charge innovantes dans des conditions optimales de sécurité. Au Centre Eugène Marquis, la recherche clinique est une direction à part entière de l’établissement et est organisée autour d’une cellule regroupant des médecins, des pharmaciens, des scientifiques, des infirmiers(ères) et des assistants de recherche clinique.

La direction de la recherche clinique

La recherche clinique est une Direction à part entière de l’établissement et est organisée autour d’une cellule d’investigation et d’une cellule de promotion. Elle regroupe des médecins, pharmaciens, scientifiques, infirmières et assistants de recherche clinique ayant une compétence spécifique.

La cellule d’investigation sélectionne et réalise tous les essais cliniques ouverts au Centre Eugène Marquis. Elle s’appuie sur le Comité des Essais Diagnostiques et Thérapeutiques (COMEDET).

Le Comité de Pilotage Scientifique (COPILS) et la cellule de promotion gèrent la conception et la réalisation des essais cliniques portés par un médecin de l’établissement, et ouverts au Centre Eugène Marquis et dans d’autres établissements en France.

Depuis 2015, le Centre Eugène Marquis est le Centre Labellisé par l’INCa (Institut National du Cancer) de Phases Précoces (CLIP2) de la région Bretagne avec le CHU comme partenaire ; le bureau du CLIP2 a pour but de proposer aux patients de toute la Bretagne un accès à des essais évaluant des traitements innovants.

Certification ISO 9001

Le Centre Eugène Marquis est engagé dans une démarche de certification ISO9001 de sa recherche clinique prévue pour fin 2017. Cette norme internationale exigeante est un gage de qualité et de sécurité pour nos patients, notre personnel et nos partenaires. Elle s’applique à la conception et la mise en place de nos propres recherches et à l’ensemble des essais cliniques disponibles dans l’établissement.

 

100.00
Une centaine d’études ouvertes aux inclusions, dont un tiers promues par des industriels et les deux tiers par des institutionnels.
450.00
patients inclus annuellement dans les essais ouverts au CEM, dont plus des deux tiers le sont dans des essais thérapeutiques. Un tiers de ces patients sont inclus dans des essais de phases précoces (I et II).
10.00
Une dizaine d’études sont promues par le Centre Eugène Marquis. Une cinquantaine de sites hospitaliers participent à nos essais et ont inclus plus de trois cents patients ces quatre dernières années.
  • LES PHASES D'UNE ETUDE CLINIQUE
    LES PHASES D'UNE ETUDE CLINIQUE

    La recherche clinique est habituellement subdivisée en 4 grandes phases de développement qui comportent chacune plusieurs études ou « essais cliniques » :

    Phase I

    Première administration à l’homme. Détermination de la posologie et du profil de tolérance. Elles peuvent étudier des interactions médicamenteuses. En cancérologie, ces études s’adressent à des patients en impasse thérapeutique.

    Phase II

    Détermination des posologies optimales pour une indication donnée. Ces études cherchent à démontrer l’efficacité selon la dose dans un cancer donné.

    Phase III

    Preuve d’efficacité et tolérance en comparaison à un traitement de référence ou à un placébo. Ces études font souvent participer un grands nombre de patients répartis aléatoirement entre deux « bras » de traitements.

    Phase IV

    Etudes de pharmacovigilance après obtention de l’Autorisation de Mise sur le Marché (A.M.M.). Elles évaluent la tolérance à long terme.

    L’amélioration de la guérison observée chez les patients cancéreux depuis 25 ans est liée aux travaux réalisés dans les laboratoires, mais également à la recherche clinique, qui est une des missions prioritaires des Centres Régionaux de Lutte Contre le Cancer. Le but de cette recherche est de comparer chez les malades, de façon rigoureuse et objective, le meilleur traitement connu, avec de nouveaux médicaments semblant plus prometteurs encore. Tous les médicaments font ainsi l’objet d’études cliniques avant de devenir des traitements standards.