Examen médecine nucléaire

La médecine nucléaire est une technique d’imagerie à des fins de diagnostic ou de thérapie. C’est une technique d'imagerie fonctionnelle qui consiste en l'administration d'un traceur radioactif puis en la détection du rayonnement émis. Ce département est spécialisé dans les examen TEP et les scintigraphies.

Avant tout examen, il est impératif de procéder à une entrée administrative. Pour cela, le jour de votre venue, vous devrez tout d’abord vous présenter à l’accueil de la porte D du Centre Eugène Marquis.

Pour réaliser un examen TEP-scan, vous devrez vous présenter soit à la porte C du Centre Eugène Marquis, soit à la porte C du CUR, sur le site de Pontchaillou. Cette information sera notée sur votre convocation.

Le compte-rendu écrit ainsi que les clichés réalisés pendant l’examen seront envoyés directement à votre médecin prescripteur sous 48 heures.

  • Se préparer avant l'examen
    Se préparer avant l'examen

    Liste des documents à apporter avant un examen :

    • Votre carte d’identité
    • Votre carte vitale
    • Votre ordonnance du médecin
    • Vos examens biologiques
    • Vos précédentes imageries (échographies, scanner etc.)

    Vous devez remplir le questionnaire qui vous a été envoyé avec la convocation et le ramener le jour de l’examen. N’oubliez pas, en fonction des résultats de ce questionnaire, de faire une prise de sang (créatinine) et de nous faire parvenir les résultats par fax (Fax : 02 99 25 31 55).

     

     

    ACCOMPAGNATEUR

    Vous pouvez venir accompagné mais l’accès en Médecine Nucléaire est réservé aux patients et interdit aux accompagnants, en dehors des jeunes patients qui peuvent être accompagnés de leurs parents. Une salle d’attente est dédiée aux accompagnateurs.

    La présence de femmes enceintes ou de jeunes enfants n’est pas souhaitable dans le service de Médecine Nucléaire.

 Je passe une scintigraphie

La scintigraphie est l’image d’un organe obtenue grâce à l’introduction d’une faible quantité d’une substance radioactive captée par l’organe à étudier. De ce fait, votre organisme est exposé aux rayonnements. C’est l’émission de ces rayonnements qui va permettre la réalisation d’images de la captation du produit grâce à l’usage de caméras. Cette exposition est comparable à celle d’un examen de radiologie

Plus d’informations sur cet examen au Centre Eugène Marquis

 

 

Je passe un TEP-Scan

La TEP est une scintigraphie qui repose sur l’injection par voie intraveineuse d’un traceur radioactif qui ressemble à du sucre : « fluorodésoxyglucose » ou FDG. Cet examen n’est pas douloureux et sans effet secondaire. La TEP permet de repérer les tissus qui consomment du glucose de façon excessive en particulier les tissus tumoraux.

  • LES PRECAUTIONS à PRENDRE
    LES PRECAUTIONS à PRENDRE
    • Vous devez venir à jeun (sans sucre, pas de bonbons, etc.) depuis minimum 4 heures avant votre arrivée mais vous pouvez boire de l’eau et prendre vos médicaments.
    • Les perfusions de glucosé sont interdites pour les patients hospitalisés la veille et le jour même.
    • Evitez toute activité physique
    • Si vous êtes diabétiques, merci de le préciser. Des consignes vous seront données lors de la prise de rendez-vous.
    • En cas de suspicion de grossesse, (chez la patiente et/ou l’accompagnatrice) informez le secrétariat avant le rendez-vous.
    • Pour cet examen, vous devez impérativement être à l’heure pour votre rendez-vous !

    Le traceur radioactif FDG a une durée de vie courte de 2 heures. Tout retard de votre part, va diminuer le taux de FDG et l’imagerie ne sera pas concluante.

    En cas de retard, merci de contacter au plus vite le secrétariat de la TEP au 02.99.25.30.55

  • Déroulement de l'examen
    Déroulement de l'examen

    Il faut prévoir une durée de 2 à 3 heures pour la totalité de l’examen. Pour cet examen, vous serez sous une caméra TEP qui est un appareil d’imagerie qui ressemble au scanner.

    Examen TEP ScanCet examen n’est pas douloureux et sans effet secondaire.

    Pour la réalisation de l’examen, il est indispensable de vous déshabiller et d’ôter les objets métalliques (ceinture, médailles, alliance,etc.) qui pourraient nuire à la qualité des images.

    Le manipulateur vérifiera votre glycémie (taux de sucre dans le sang).

    Le produit radioactif est administré par voie intraveineuse (injection). L’attente entre l’injection et la réalisation des images est d’environ 1 heure.

    L’examen est réalisé en position allongée, sur le dos et l’on vous demandera de ne pas bouger et de respirer normalement pendant environ 25 minutes.

    En fonction de l’indication et sur avis médical, une injection de produit de contraste iodé pourra être réalisée.

  • Après l'examen
    Après l'examen

    Vous pourrez vous alimenter normalement et reprendre toutes vos activités, y compris votre travail et conduire votre voiture.

    Les images feront l’objet d’une interprétation par les spécialistes du service de médecine nucléaire. Elles seront directement adressées avec le compte-rendu de l’examen au médecin prescripteur.

Je passe un examen d’hématologie

Le domaine d’application des isotopes pour le marquage cellulaire est assez vaste. In vivo, les radio-isotopes sont irremplaçables pour l’étude de la fonctionnalité de différents organes et des cellules du sang dans de nombreuses hémopathies ainsi que pour la recherche de foyers infectieux.

Pour effectuer ces marquages cellulaires, un prélèvement sanguin est d’abord réalisé au patient. La séparation et le marquage des cellules sanguines avec un produit radioactif (globules rouges, plaquettes, polynucléaires) sont effectués sous une hotte à flux laminaire vertical dans la salle de marquage cellulaire du service de médecine nucléaire.

QUELQUES APPLICATIONS

  • INDICATIONS PRINCIPALES
    • Mesure des volumes sanguins, globulaires, plasmatiques (51Cr)
    • Etude de la fonction rénale (EDTA Cr 51)
    • Durée de vie des hématies (51Cr)
    • Recherche de rate accessoire (99m Tc)
    • Hémorragie digestive (99mTc)
    • Durée de vie des plaquettes (111In)
    • Scintigraphie aux polynucléaires (99mTc, 111In)
  • Fonction rénale

    But : Evaluation de la filtration glomérulaire

    Principe : La clairance plasmatique est le paramètre le plus important dans l’évaluation et le suivi de la fonction rénale.

    Méthode : Injection de 3.7 MBq d’EDTA-51Cr à To. Prélèvements sanguins successifs de T90’ à T180’ et mesure de l’activité plasmatique du Chrome51 de chaque prélèvement.

    Résultat : La valeur normale chez l’adulte est de 125mL/min.

  • Mesure du volume sanguin

    But : Déterminer le volume sanguin et le volume érythrocytaire

    Indication principale : Polyglobulie, Thrombocytémie

    Principe : les volumes sont déterminés par la méthode des dilutions.

    Méthode : Prélèvement de sang et marquage des hématies au Chrome 51. Réinjection d’une activité connue de globules rouges-51Cr. Prélèvements de sang  20 et 40 min plus tard. Les volumes de sang et de globules rouges sont déterminés à partir de la mesure de la radioactivité des prélèvements. Les valeurs obtenues sont comparées à des valeurs théoriques estimées en fonction du sexe, du poids et de la taille.

    Résultat : si polyglobulie : le volume globulaire a alors un écart par rapport à la valeur estimée (> 20 %).

  • Scintigraphie aux polynucléaires

    But : Recherche de foyers infectieux

    Principe : Les polynucléaires du patient radio-marqués, après réinjection, vont se diriger vers l’agent pathogène pour le phagocyter. Un amas de globules blancs radio-marqués pourra être visualisé au niveau du foyer d’infection lors d’un passage sous la gamma caméra.

    Méthode : Après avoir prélevé du sang au patient, les polynucléaires sont isolés par des techniques de sédimentation et centrifugation sur gradient de densité. Ils sont ensuite marqués avec de l’HMPAO-99mTc ou de l’oxinate d’111In. Le choix du radio-isotope dépend de la pathologie du patient. Le patient, après réinjection, est dirigé vers une gamma caméra.

    Résultat : Localisation précise d’une infection.

  • Durée de vie des plaquettes

    But : Recherche de cause de thrombopénie. La cause peut-être centrale (défaut de production) ou périphérique (destruction trop importante au niveau de la rate ou du foie)

    Principe : Suivi des plaquettes radio-marquées après réinjection au patient en réalisant des comptages au niveau de la rate, du foie et de la région pré-cordiale à l’aide d’une gamma caméra. Des prélèvements sanguins journaliers pendant une semaine permettent d’évaluer la durée de vie des plaquettes.

    Méthode : Après avoir prélevé du sang au patient, les plaquettes sont isolées par des techniques de centrifugation puis marquées avec de l’oxinate d’111n. Elles sont réinjectées au patient. Leur devenir dans l’organisme est suivi à l’aide d’une gamma caméra.

    Résultat :

    • Durée de vie normale des plaquettes radio-marquées normale (estimée à 9/10 jours) et aucune séquestration splénique ou hépatique : l’origine est donc centrale.
    • Durée de vie raccourcie et séquestration splénique ou hépatique : l’origine est donc périphérique.
    • Hypersplénisme : séquestration splénique précoce.

Mon enfant passe un examen de médecine nucléaire

Votre enfant va réaliser un examen au service de médecine nucléaire du Centre Eugène Marquis. Le personnel du Centre Eugène Marquis est toujours à votre disposition pour répondre à vos questions.