Curiethérapie

Lors d’une curiethérapie, des sources radioactives sont placées directement au contact de la tumeur ou dans la tumeur. Une dose d’irradiation très élevée est ainsi délivrée dans un volume très réduit, à proximité des sources radioactives. La diminution de la dose en périphérie des sources radioactives est très rapide, et épargne les tissus sains adjacents. La curiethérapie peut être utilisée en association avec la chirurgie et / ou la radiothérapie externe ou seule. Cette technique n’est utilisée que pour certains stades de cancers, ainsi que pour certaines localisations anatomiques. On peut observer 5 types de curiethérapies selon le débit de dose (dose délivrée par unité de temps) :

à bas débit de dose

Les sources radioactives sont laissées en place plusieurs jours. L’irradiation est réalisée en continu, et nécessite une hospitalisation. Aujourd’hui, ce type de traitement est abandonné en France.

projecteurs de sources

Il s’agit d’une technique utilisant une source radioactive miniaturisée d’Iridium 192 qui est projetée dans un vecteur non radioactif placé au contact ou dans la zone à traiter.

à haut débit de dose

Le traitement dure quelques minutes, une à deux fois par jour, durant quelques jours. Ce type de traitement ne justifie pas obligatoirement d’hospitalisation.

pulsée

L’irradiation a lieu toutes les heures, 24h sur 24. Ces périodes sont appelées « pulses » d’où le nom de curiethérapie à débit pulsé. Chaque pulse dure entre 10 et 45 minutes. Ce traitement justifie d’une hospitalisation qui varie de 2 à 6 jours. L’hospitalisation se fait en chambre seule, et les visites sont limitées.

Le patient n’est isolé que le temps du « pulse » ce qui permet une meilleure radioprotection du personnel soignant. Chaque heure, le patient dispose d’un temps libre d’environ 30 minutes, ce qui lui permet de prendre ses repas, avoir la visite du personnel soignant, etc…

prostatique par implants permanents

Cette technique est aujourd’hui utilisée pour le traitement de certains cancers de la prostate. Des grains radioactifs d’Iode 125 sont placés, sous anesthésie dans la glande prostatique. Ils seront laissés définitivement.

Le traitement de la thyroïde à l’iode radioactif n’est pas abordé, ici. Il correspond à un traitement pratiqué en Médecine Nucléaire

de prostate à l'iode 125

Cette technique consiste à placer de façon définitive des sources radioactives directement dans le tissu prostatique. Des doses élevées peuvent ainsi être délivrées au cancer, en limitant les doses reçues au niveau de la vessie et du rectum.

La curiethérapie utilise des implants permanents sous la forme de grains d’Iode 125.

L’implantation se fait avec des aiguilles, sous contrôle échographique transrectal et sous anesthésie générale.

Cette technique nécessite une collaboration étroite entre l’urologue et le radiothérapeute spécialisé en curiethérapie. Elle est réservée à certains cancers prostatiques localisés.

Elle nécessite une courte hospitalisation, d’environ 48 h.

Notre équipe

Dr de CREVOISIER

Pr DE CREVOISIER Renaud Médecin Radiothérapeute

En savoir +
Dr LESEUR

Dr LESEUR Julie Médecin Radiothérapeute

En savoir +
Dr WILLIAUME

Dr WILLIAUME Danièle Médecin Radiothérapeute

En savoir +